RC 21

Socialiste à la ville comme à la scène, notre invité aime partager ses découvertes musicales : New York, Accra, Milan, Cologne, Johannesburg, Manchester ou Londres? Les horizons sont larges mais l’idée est précise : une rencontre de genres pour une rencontre de gens.

RC 21 – La dernière danse, autour du dernier feu, des derniers hommes by Rhythm Cycles

Niels Wehrspann aka Socialiste et la musique électronique se croisent pour la première fois avec Kraftwerk avant que la passion n’éclate définitivement dans les 90′s avec le fameux label anglais Warp – Autechre, Aphex Twin – et d’autres KLF, Drexciya ou encore The Orb forgent son oreille pendant ses années d’étude à l’ECAL. A cette époque la fête bat son plein et c’est dans ce contexte qu’il rencontre Gregor Schönborn aka Crowdpleaser. Les deux étudiants s’allient pour lancer l’atelier de graphisme romand Schönwehrs qui deviendra par la suite Schönherwehrs avec l’arrivée de Stéphane Hernandez.

Au début des années 2000 Socialiste se plonge dans la vague electroclash et constate avec plaisir une « injection de rock » dans les veines de la scène électronique grâce à des formations comme Miss Kittin & The Hacker. Durant cette même période, il traîne et travaille en collaboration avec Oliver – boss du label genevois Mental Groove – fouille les bacs de son shop, situé à quelques pas de son atelier, et y fait de nombreuses découvertes. De l’italo-disco, au post-punk, de la scène « Madchester » (label Factory) à la scène mythique de Détroit, le jeune homme pose les bases de sa culture musicale underground.

Moins de dix ans plus tard, de nombreux blogs très érudits naissent sur le web. Niels explore la toile, aidé par ces nouvelles bibles de la musique afin de parfaire ses connaissances.

C’est pourtant par le graphisme que notre Socialiste s’exprime avec le plus de grâce, preuve en est les nombreux mandats que son atelier décroche au fil de ces dernières années. Il s’occupe alors de relooker l’image d’institutions comme le festival de la Bâtie ou le Centre d’Art Contemporain, tout en gardant une démarche et des choix artistiques sans concessions. Niels a récemment décidé de se lancer seul dans l’aventure afin de développer son langage graphique personnel.

Passeur de disques atypique – à ne pas confondre avec « DJ », un terme qu’il ne prétend pas usurper – Niels adore lorgner du côté de la musique africaine : Sublime Frequencies, K. Frimpong, ou ses réinterprétations européennes : Zazoo Bikaye, C Cat Trance, Moebius, pour ne citer qu’eux. Des genres comme le kuduro et le shangaan viennent amener leur mélancolie positive à ses sets réputés aussi riches que percussifs. Mais au-delà des trends, Socialiste passe en revue les styles, les nations et les époques à la recherche d’une pulsation fondamentale, celle capable de relier les hommes.

Il y a deux ans, son association avec Kate Wax ouvre de nouvelles perspectives et de nouvelles idées. Pour l’occasion, il revient à l’activité de VJ qu’il avait pratiquée à la fin des années 90. Entre 2010 et 2012, Il voyage un peu partout en Europe avec l’ex pensionnaire de Mental Groove, afin de proposer un show aussi sombre qu’arty et sexy. 2013, quand à elle, sera l’année du nouveau label « Danse Noire » dont il est le co-fondateur. Les deux EP à venir au mois de mars annoncent déjà une saveur clairement… mystérieuse (nous ne divulguerons aucune information pour le moment).

Curieux par nature – vous l’aurez à présent compris – Socialiste se veut disciple des grands de la New Wave comme de David Mancuso ou de Fela Kuti. Eclectique tant par nécessité que par passion, il a épongé pour vous les océans d’AIFF de ses disques dur afin d’en extraire les plus belles pépites. Et pour le voir en action : c’est au Bourg qu’on le retrouve le plus souvent où il partage l’affiche avec divers artistes – locaux ou internationaux – afin de transformer la piste de danse en une sorte d’Internationale de la musique.

Share:
  • Facebook
  • Twitter
  • MySpace
  • Tumblr
  • del.icio.us
  • email
Cette entrée a été publiée dans Podcast. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.